Instruments à Cordes Frottées

Instruments à Cordes Frottées

Les instruments à cordes frottées sont des instruments qui sont joués au moyen d'un archet avec lequel on frotte les cordes. Les violons, les altos, les violoncelles et les contrebasses sont les plus courants et les plus utilisés. Les instruments à cordes frottées ont une longue tradition dans le domaine de la musique orchestrale et folklorique et font partie des principaux instruments de la musique classique. La forme la plus ancienne d'un instrument à cordes est l'arc musical, probablement joué il y a 15 000 ans, qui ressemble beaucoup à un arc de chasse et qui était partiellement utilisé comme tel.

Le son du frottement est généré par l'effet stick-slip ou stick-slide et peut, contrairement à un pincement, produire des tonalités continues grâce à un aller-retour de l'archet. Pour intensifier cet effet, de la colophane, un produit à base de résine des arbres, est appliquée sur la mèche de l'archet. Il existe différentes techniques de jeu, telles que le legato (lié), le spiccato (sauter l'archet par un mouvement d'aller-retour du poignet ) ou les longs coups, qui peuvent gonfler et diminuer comme un chant. Le pincement des cordes est également utilisé comme effet spécial et s'est imposé comme la principale technique de jeu de la contrebasse dans le jazz, par exemple.

Contrairement à d'autres instruments à cordes, comme la guitare, la plupart des instruments à cordes frottées n'ont pas de frettes et on peut donc jouer des intervalles micro (intervalles inférieurs à un demi-ton). La bonne intonation doit donc être maîtrisée et, à côté de la bonne position de l'archet et la bonne technique de jeu, représente une difficulté à ne pas sous-estimer lors de l'apprentissage des instruments à cordes frottées.


Page d'accueil de Musikhaus Korn